Interview de Henry Kam

Producteur et créateur de L’Odyssée de l’Accordéon

Comment est née cette idée un peu folle ?
Cette idée est née autour des chiens de traineaux. Drôle non ? La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc, dont je suis l’organisateur, se termine depuis sa première édition (2005) en Haute Maurienne Vanoise, en Savoie. Le village de Termignon se trouve dans cette belle vallée et accueille tous les ans Le Festival National d’Accordéon qui démarre juste après l’arrivée de notre course. Dans ces petits pays tout le monde se connaît et c’est bien naturellement que je suis allé saluer les organisateurs de ce festival. J’y ai fait la connaissance de Caroline Linant, journaliste spécialisée dans le monde de l’accordéon. La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc est une très grande course sportive et nous en avons aussi fait un grand spectacle. C’est comme cela que tout a commencé. Caroline connaissait les artistes, je savais monter un grand spectacle.
 

Je crois que tout de même vous avez une certaine sensibilité pour cet instrument ?
J’ai effectivement gagné mes premiers sous en jouant de l’accordéon dont j’ai démarré l’étude à 5 ans. A Lyon, ville où je suis né, Roger Pujol et Célino Bratti ont été mes professeurs. J’avais 18 ans quand Celino Bratti m’a dit très exactement « on arrête de faire dépenser de l’argent à tes parents ». Cela faisait plus de 6 mois qu’il m’entendait répéter l’ouverture du Tannhäuser de Wagner, en butant sur les mêmes difficultés. C’est effectivement du classique et de la musique yiddish (Klezmer) que je jouais. Cependant quand j’avais 16 ans, pour draguer les filles, il valait mieux que je dise que je jouais de la guitare… L’accordéon m’a donné une vraie culture musicale.

 

L’Odyssée de l’Accordéon n’est donc pas autant « par hasard ».
Dans la vie rien ne se fait totalement « par hasard ». Les potentialités sont révélées par les opportunités. Les opportunités sont souvent affaires de rencontres. Si je n’avais pas rencontré Nicolas Vanier il n’y aurait jamais eu de Grande Odyssée. Nicolas Vanier est venu me voir en 1998 parce que j’étais un des sponsors du Raid Gauloise. Je l’étais parce que j’avais rencontré son organisateur Alain Gaimard. J’ai toujours rêvé de participer au Raid Gauloise.

 

Faire découvrir que «L’accordéon a un incroyable talent» est l’un de vos objectifs ?
L’accordéon est un véritable paradoxe. Il est l’un des derniers instruments acoustiques inventés (milieu du 19e siècle). Instrument complet, son usage s’est développé avec une extrême rapidité dans le monde entier, sur tous les continents. En France la joie de la fin des 2 guerres mondiales en a fait l’instrument de la fête populaire avec le succès que l’on connaît. Ce succès a été tel qu’il a marqué par le fer rouge l’image de cet instrument. Sans renier ce passé prestigieux, nous voulons faire découvrir, en dehors des cercles d’initiés, qu’il est aussi l’instrument du jazz, de la musique classique, de la grande musique d’Europe de l’Est, que son cousin le bandonéon est synonyme d’émotion. L’Odyssée de l’Accordéon est un grand spectacle qui s’adresse à ceux qui aiment vibrer au son de belles musiques, quelles qu’elles soient.

 

Un pari un peu fou ?
Probablement, car le mot accordéon est tellement connoté que sans explication, tout le monde croit que nous organisons un festival musette !
Un nouveau rendez vous pour cette année. Les 2, 3 et 4 novembre 2012 à Megève et dans le Val d'Arly Mont Blanc. 6 villages pour 3 jours de Festival, 10 spectacles, 20 artistes. Tous les styles musicaux seront présents : Jazz, Classique, Tango et pour la première fois évocation des grands airs de la chanson française, un grand thé dansant, et le groupe de Rock : Les Castfiores à ne manquer sous aucun prétexte.

La plupart de ces spectacles sont gratuits, à l'exception du concert des Castafiores ( Flumet - Samedi 3/11 a 22h) et Megève (samedi 3/11 a 20h). Les places peuvent être réservées dans les offices de tourisme. Elles seront également en vente a l'entyrée des spectacles.

Un instrument qui a « un incroyable talent »


>> lire la suite

page 1 sur 1

Megeve

Val d'Arly

Roland

haut de page